Deadwood : à coup de bois mort

Yeah les gars. Chevauchons jusque Deadwood et pillons la banque, ravageons la ville. Mes frères je vous le dis, nous serons recherchés avant que le soleil ne se couche, mais nous serons riches.


AgeDuréeJoueurSortie
13+45'2 à 52011

Le mécanisme : Le mécanisme : Dans Deadwood vous serez projetés au cœur du far West sauvage. Vous devrez capturer des bâtiments, et piller l’argent, mais aussi faire face aux autres cowboys dans d’impitoyable duel.
A son tour de jeu, le joueur peut réaliser l’une des actions suivante : 

Si vous attaquez un bâtiment déjà pris d’assaut par un autre cowboy, vous déclarez un duel (sauf si l’adversaire fuit comme un lâche). Le duel se règle à coup de dé(s). Chaque cowboy possède une force allant de 1 à 3 et donnant de ce fait le nombre de balles qu’il peut tirer. Puis l’attaquant, si il sort vainqueur du duel, réalise l’action bâtiment.
  
Parmi toutes les actions bâtiment possible, vous pourrez déplacer le shérif (ce qui empêche les duels), construire de nouveaux bâtiments, poser des rails, …etc.
  
La fin de partie se déclenche quand un joueur ne possède plus aucun cowboy, ou que 4 rails + la gare sont posées, ou qu’il n’y a plus de fiche Wanted de disponible. En fin de partie, le joueur ayant le plus de Dollars gagne.

Et dans la boite ? 1 plateau de jeu, 45 jetons Cowboy (9 cowboys de 5 couleurs), 20 jetons cartouches, 10 jetons poney, 29 Wanted, 4 rails, 1 Sheriff, 8 dés, 50 jeton Money (15x $1, 15x $2, 20x $5), 26 tuiles batiments

Mon avis : Fan de western, titulaire d’une licence « Wayne and Spaghetti » je déclare Deadwood comme étant un jeu digne des bons westerns de mon enfance. Tout y est pour reproduire l’ambiance chaude et pesante du Nevada avant l’arrivée de la diligence de la Western Union.

Ce que j'ai aimé Ce qui m'a manqué
  • L'ambiance
  • Le mécanisme
  • Un Colt US Navy 1851, un vrai svp

Editeur Auteur Illustrateur
Fantasy Flight Games Loïc Lamy -

Libellés : , , , , ,