Mangrovia : les pieds dans l'eau

Le soleil, le sable fin, la mangrove. Nous vivons depuis des générations en harmonie avec la nature. Mais notre chef se meurt et nous devons trouver son successeur. Parcourons le sentier des Dieux, qu'Ils nous offrent leur infinie sagesse. Un nouveau chef sera alors nommé.

Age
Durée
Joueur
Sortie
10+
75'
2 à 5
2014

Le mécanisme : Dans Mangrovia, les joueurs devront parcourir le sentier des Dieux en y plaçant leur plat d'offrandes. Ces plats serviront à déterminer l'ordre du tour et les actions que chacun pourra accomplir. Selon la position du plat sur le sentier, des actions différentes s'offrent aux joueurs : piocher des cartes terrains ou offrandes, construire des huttes sur les sentiers des Dieux ou dans les secteurs, piocher des amulettes ou bouger les oiseaux de paradis.

Un tour de jeu se décompose en 3 phases :
  • Placer les plats d'offrandes : choisir les actions des joueurs,
  • Déplacer la barque : effectuer les actions dans l'ordre de jeu,
  • Préparer le tour suivant : reprendre les plats et éventuellement bouger les oiseaux de paradis.

Les oiseaux de paradis sont importants, pas seulement pour la biodiversité, mais parce qu'ils permettent de définir quels terrains seront constructibles : forêt, plaine, plage ou eau.

Pour construire des huttes sur le plateau, le joueur doit fournir une carte du terrain correspondant (plage par exemple) et autant d'offrandes ou amulettes que nécessaire. Et oui, chaque emplacement coûte un montant en offrandes (ou amulettes) qui peuvent être récoltées si le joueur décide de piocher des cartes. A chaque construction de hutte, le joueur gagne immédiatement un nombre de points qui varie en fonction de l'emplacement de cette construction.

Le décompte final commence dès qu'un joueur pose sa dernière hutte. Et c'est à ce moment-là que la stratégie du joueur se révèle efficace ou non. Le plateau est découpé en lignes et colonnes rapportant des points indiqués au début de celles-ci à côté des totems représentant les Dieux. Le majoritaire sur la ligne gagne le max de points, mais en cas d'égalité, c'est le joueur le plus proche du totem qui marque les points. Le 2ème gagne également des points. Il y a aussi des majorités comptées dans des emplacements spéciaux de 3*3 (le secteur de l'Etoile de Pierre et le secteur du Totem) qui permettent de maximiser sa victoire.

Et dans la boite ? 1 plateau de jeu, 32 cartes terrains, 53 cartes offrandes, 1 barque, 2 oiseaux de paradis, 1 talisman, 40 amulettes contenues dans 1 sac en tissu, 50 huttes en 5 couleurs, 5 plats, des tuiles de ferveurs et des tuiles bonus (pour une variante)

Mon avis : je vais emprunter à La Fontaine la phrase "Sans mentir, si votre ramage se rapporte à votre plumage, Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois". Ce jeu est à la fois beau, de bonne qualité mais aussi addictif. Du novice familial à l'expert, tous les joueurs y trouvent leurs bonheurs.


Ce que j'ai aimé
Ce qui m'a manqué
  • Les graphismes
  • Le système de comptage des points
  • La faveur des Dieux

Editeur
Auteur
Illustrateur
Zum Spielen
Eilif Svensson
Victor Boden


Libellés : , , , , ,