Wiraqocha

Le nouveau monde, de nouvelles richesses. La reine Victoria vient de vous ordonner d'aller sur place. Conquérir ces nouvelles terres avant les autres pays. Ramenez lui Richesses et Gloire.





Age Durée Joueur Sortie
12+ 60' 2 à 4 2011

Le mécanisme : Dans Wiraqocha, vous serez un explorateur du nouveau continent et pour satisfaire la Reine (pour gagner) vous devrez découvrir les 4 crânes, récolter suffisamment de cristaux (le nombre dépend du nombre de joueur) ou construire le Léviathan.
Votre tour se décompose en 3 phases :

Pour conquérir un terrain, vous devez , avec 1 ou plusieurs dès, avoir la valeur exacte présente sur la tuile ou la combinaison de dès si la tuile demande une combinaison (3-4-5 par exemple). Si le territoire est déjà occupé, vous placez le pion ennemi dans le cimetière. Si l'ennemi avait mis une défense (donc 1 dès avec une valeur allant de 1 à 6) alors vous devez aussi passer la défense avec un dès d'une valeur supérieure.

Pour construire, vous devez vous défausser des ressources/cristaux pour payer le coût d'achat de la carte bâtiment ou invention que vous souhaitez avoir. Si certains bâtiments/inventions ont des intérêts limités à certaines stratégies, il existe des cartes très puissantes : le Death Ray par exemple. Cette carte permet de détruire tous les pions et/ou jetons présents sur une tuile. Les pions détruits n'iront pas au cimetière, mais seront directement rangés dans la boite, ce qui peut être vite handicapant pour les adversaires.

Remarque: le plateau de jeu peut être construit aléatoirement en prenant les tuiles terrains et en les disposant comme vous le souhaitez. Il existe des tuiles jungle (1 ou 2 ressources), ruine (1 crâne), village (jouer 1 dé de plus), mine (1 cristal) et cimetière.

Et dans la boite ? 7 pions dans 4 couleurs (camp de base, 2 explorateurs, 2 foreuses, 2 zepplins) 3 pions blancs (foreuse, explorateur, juggernaut), 4 jetons crâne, 22 tuiles terrains, 11 dés à 6 faces, 12 cartes technologie, 25 cristaux, 25 cubes ressources et 4 aides de jeu.

Mon avis : Un jeu qui, au premier abord (délit de sale g....), ne m'avait pas attiré. Mais depuis, j'y ai joué, je l'ai adopté (ou presque). Rapide et violent, ce jeu offre de multiples stratégies et beaucoup de coups bas à faire.

Ce que j’ai aimé Ce qu’il m’a manqué
- l'univers steampunk
- les technologies
- les 3 façons différentes de gagner


Editeur Auteur Illustrateur
- Sit down - Henri Kermarrec - Yuio

Libellés : , , , , ,