Maitre couturier

Oye! Oye! Le Roy Louis XV fait donner un grand bal en son château de Versailles. Vous, oui vous, les plus grands couturiers du royaume, confectionnez pour sa Splendeur robes et costumes. Que les gentes Damoiseaux et Damoiselles paradent et pavanent dans leurs riches atours.






Age Durée Joueurs Sortie
12+ 90' 2 à 5 2014

Le mécanisme : Dans Maitre couturier, vous avez 7 tours pour montrer le prestige de votre maison à la cour du roi.
A chaque tour, vous avez 4 phases à réaliser :
La phase de préparation consiste à mettre en jeu de nouveaux ouvriers, de nouvelles ressources et définir le premier joueur.
Le jeu commence vraiment lors de la phase 2. Dans cette phase, vous devrez prendre 3 cartes de votre pioche (des ouvriers), choisir l'un de vos ouvriers, puis le mettre en jeu. Il existe 3 types d'ouvriers : les maitres qui peuvent faire toutes les actions, les compagnons qui peuvent tout faire sauf recruter de nouveaux ouvriers et les apprentis.
Chaque ouvrier peut, en plus de son action standard, faire une action bonus qui lui est spécifique et écrite sur sa carte.
Commence alors la phase 3 qui consiste à la réalisation des actions ouvriers et de leurs bonus. Vous pouvez ainsi

Phase 4, vous collectez les revenus qui vous sont dus, et extrêmement nécessaires à la suite du jeu.

En fin de tour 7, vous comptez vos points de prestige. Ils sont déterminés par vos majorités de costumes/robes dans chaque salle de bal, par vos embellissements et par vos placements stratégiques dans la cour du roi.

Et dans la boite ? 1 plateau de jeu, 16 cubes dentelle, 16 cubes bobine de fil, 48 pièces, 48 marqueurs de prestige, 48 cartes ressources, 5 plateaux joueurs, 80 marqueurs joueurs, 42 tuiles robes/costumes, 28 cartes ouvriers, 25 cartes ouvriers de base.

Mon avis : Un jeu frais et agréable à jouer. Mais vous l'aurez certainement deviné, dans ce jeu, plus que dans beaucoup d'autres, l'argent est le nerf de la guerre. 7 tours pour avoir le maximum de prestige, c'est peu de temps et donc vous devez avoir une stratégie dès le départ, sans quoi, vous ferez peu de points.

Ce que j’ai aimé
- le jeu

Editeur Auteur Illustrateur
- Filosofia - Matthias Cramer, Louis Malz, Stefan Malz - Michael Menzel

Libellés : , ,